en tete

bando

Critique littéraire - Documents, témoignages - Encyclopédie, dictionnaires - Essais - Histoire - Littérature de langue française - Mémoires, souvenirs - Militaires - Nouvelles - Patrimoine - Régionalisme - Romans présent
A l'attention des librairies : la diffusion-distribution est assurée directement par Editions du Roure - commandes par mel
Pour toutes commandes en dehors de la France : Utiliser Paypal / For orders outside of France: Use Paypal
ACCUEIL COUVERTURES CATALOGUE VITRINE LIENS

le site du BIFI



Un petit papier paru sur Emile Reynaud,
rédigé par PAtrick Brion, le Monsieur Cinéma du Cinéma de Minuit sur France 3.....

      Bernard Lonjon a par ailleurs écrit un ouvrage - un pamphlet plutôt - à la gloire d'Emile Reynaud, (Editions du Roure) dans lequel il dit tout le mal qu'il peut des frères Lumière, devenus pour lui le « gang des Lyonnais ». Il n'est pas dans mon intention de démêler cette histoire de brevets et de donner raison à l'auteur du livre ou aux admirateurs inconditionnels des frères Lumière. Le grand intérêt de ce dossier est d'attirer l'attention sur Reynaud, l'inventeur génial du praxinoscope, tout à la fois jouet et ancêtre du cinématographe. C'est Reynaud qui fit la joie des visiteurs du musée Grévin à partir de 1899. Ruiné, déçu, copié, plagié, il jettera dans la Seine au mois d'avril 1910 ses appareils et ses rouleaux d'images. Il était temps - par delà les polémiques - de rendre hommage à ce pionnier visionnaire que Lonjon qualifie de « véritable inventeur du cinéma ».

Patrick Brion